• L’AMITIÉ

    C'est une source pure de bonheur

    Qui chante et qui rit

    Et fait pousser les plus jolies fleurs

    Au jardin de ta vie.

    L’AMITIÉ

    C'est le baume souverain

    Qui guérit les blessures,

    Et apaise les chagrins

    Les coups durs du destin.

    L’AMITIÉ

    C'est un regard, une écoute

    Quand la foi fait place au doute,

    Une présence, un soutien

    Qui t'aide à continuer le chemin.

    L’AMITIÉ

    C'est ta main dans la mienne

    Un sourire, un "Je t'Aime !"

    Diamant précieux offert au quotidien

    Avec mon cœur pour seul écrin.

    L’AMITIÉ

    Pin It

    6 commentaires
  • ESPÉRER ENVERS ET CONTRE TOUT

    Elle n'est pas finie la galère,

    Il va falloir encore lutter

    Pour quitter l'île de la misère,

    Rompre avec la précarité.

    Mais ce défi qui se présente

    On va pouvoir le relever

    Oubliant la crainte obsédante

    De ne rien avoir à manger.

    Monsieur Coluche et ses Restos

    nous ont rendus notre dignité,

    Le regard droit et le front haut

    On n'a plus peur d'être mal jugés.

    Sur le terreau de la misère

    Certains, surpris, ont vus pousser

    Des fleurs d'Amour et de Lumière

    Qui chassent partout l'obscurité.

    Merci à tous les bénévoles

    Qui travaillent au quotidien

    Pour que dans nos villes folles

    Nous n'ayons plus froid, ni faim.

    ESPÉRER... ENVERS ET CONTRE TOUT !

    ESPÉRER... ENVERS ET CONTRE TOUT !

    Pin It

    2 commentaires
  • J'avais écris ce poème au lendemain de l'attentat meurtrier qui avait endeuillé la ville de Nice, un soir de 14 juillet. Sa trame peut, hélas, s'adapter à tous ceux qui sont encore perpétrés actuellement, partout sur la planète. En ce jour triste jour anniversaire, demeurons plus que jamais solidaires les uns des autres, pour qu'un jour triomphe la Paix. Ne laissons jamais la haine avoir le dernier mot dans la vie de quiconque !

    JE SUIS...

    Je suis de Paris, Manchester ou Berlin

    Chaque fois qu'un camion fou

    Zigzague sur les chemins
    Fauchant sur son passage
    Maudit et meurtrier
    De jeunes vies innocentes
    Qui voulaient voir demain.

    La France est, par naissance,ma patrie 
    Pourtant je me sens aujourd'hui
    Une citoyenne du monde aussi,
    Et mon cœur saigne devant la violence
    Déchaînée par la guerre et son cortège de haine
    Qui laisse derrière elle des plaies béantes
    Qui ne cicatriseront jamais, en douleurs infinies.

    Comme Monsieur Mandela, je rêve d'un monde en Paix
    De Nations "Arc-En-Ciel", où régnerait la Liberté
    D'expression, de conscience, d'éducation de l'enfance...
    D'une Terre fraternelle, démocratie Tolérance
    Où cette immonde Haine aurait disparu à jamais.

    En attendant ce jour, restons vigilants
    Le Mal ne meurt jamais, il dort seulement !
    Mais ne le combattons pas avec les mêmes armes
    Il crée trop de douleurs, assez de sang, assez de larmes
    Restons forts et unis face à l'adversité
    Jusqu'à ce que la Paix et la Sécurité
    Devienne partout et pour tous une vraie Réalité.

    JE SUIS...

     

    JE SUIS...

    Pin It

    4 commentaires
  • Je me suis toujours opposée, depuis l'enfance, contre ceux qui font "l'apologie" de la guerre, la prônant souvent comme une "solution" au faux désœuvrement dont est souvent victime la "jeunesse". Comment, en effet, ne pas bondir de colère en entendant ces cons souhaiter une "bonne guerre" comme étant la "solution" aux problèmes humains de ce 21ème siècle, qui paraissait si prometteur encore, il y a quelques années !

    Les rares survivants que j'avais croisé enfant souhaitaient ardemment la fin de la barbarie guerrière, où qu'elle survienne dans le monde. Puissions-nous, en ce jour de commémoration, avoir une pensée pour tous ces jeunes qui ont sacrifiés leurs vies pour que nous demeurions libres. La liste éloquente de tous leurs noms se lit encore sur tous les "Monuments aux Morts", qui seront fleuris aujourd'hui.

    J'ai trouvé sur le net un poème daté du début de la première guerre mondiale, écrite dans les tranchées par un jeune engagé volontaire de l'époque, et qui a compris toute la brutalité et les dangers de cette guerre quand il  s'est retrouvé sous la feu de la mitraille, en première ligne, sur le front.

    Paix et Respect à tous ceux qui sont tombés, et à toutes les "gueules cassées" qui avaient survécu à ce première conflit mondial, mais étaient restés physiquement et psychologiquement détruites par tant d'horreurs traversées...

     

    Un rêve


    Je dormais d'un sommeil hanté d'étranges rêves

    Le corps las du combat, secoué de frissons,

    Je rêvais d'une femme et ses paroles brèves

    Restent dans mon esprit gravées comme des sons.

     

    Elle était jeune et belle et ses yeux d'émeraude

    Laissaient tomber sur moi un regard attendri,

    Je sentais dans ma main sa main superbe et chaude,

    Elle me dit : Je suis la Vie et j'ai souri.

     

    Plus tard je la revis sur un champ de bataille

    Qui maintenant mon bras me montrait l'ennemi,

    Des palmes de lauriers enguirlandaient sa taille,

    Elle me dit : Je suis la Gloire et j'ai frémi.


    Et puis je l'ai revue inhumaine et farouche,

    Les yeux étincelant d'un triomphant mépris,

    Elle a glacé mon sang d'un baiser sur la bouche,

    Elle m'a dit : Je suis la Mort et j'ai compris.


    Y. Chodzko 

    Octobre 1914


    8 commentaires
  • L'AMOUR

    C'est un regard complice

    Une tête qui se glisse

    Au creux de l'épaule

    De l'être que l'on chérit.

    C'est un soupir

    Plaisir ou émotion

    Deux cœurs jumeaux

    Battant à l'unisson,

    La force qui leur permet

    D'affronter sans dommage

    Les caprices du destin

    Ses tempêtes et ses orages.

    C'est vivre simplement

    Dans le respect mutuel

    Une tendre complicité

    qui n'a rien de virtuel....

    Donner et se donner

    Sans rien attendre en retour

    Pour moi, c'est ça l'Amour !

    L'AMOUR

     

    L'AMOUR

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique