• SOUVENRS DE PAQUES

    Je me souviens de ces matins

    Où quand nous étions éveillées

    Nous investissions le jardin

    Pour rechercher dans la rosée

    Les œufs, les poules ou les lapins

    Tous ces trésors chocolatés

    Que les cloches enrubannées

    Revenues de Rome nous rapportaient.

    C'était le joyeux temps de Pâques

    Celui du printemps commençant

    Le vent donnait ses dernières claques

    qui rosissaient nos joues d'enfant.

    Les années se sont écoulées

    A la grande horloge du temps,

    Mais quand je croise des écoliers

    Certains dimanches de printemps

    La petite fille que j'étais

    Renaît, l'espace d'un instant,

    Les yeux rieurs, les bras chargés

    De tendres chocolats fondants.

    SOUVENRS DE PAQUES

    SOUVENRS DE PAQUES

    Pin It

    3 commentaires
  • LETTRE A L'ASSASSIN

    Elles s'appelaient Maëlys et Fiona

    Julie et Mélissa

    Sohane et Loubna

    Holly et Jessica...

    Elles ne se connaissaient pas

    Mais partagent désormais

    Un triste point commun

    Celui d'avoir croisé ton chemin,

    Assassin !

    L'homme est parait-il depuis toujours

    Supérieur aux animaux

    Pourtant, aucun dans la nature

    N'engendre de tels maux !

    Pourrais-tu m'expliquer

    Ce qui ne va pas en toi

    Pour que tu en sois un jour arrivé là !

    Tu as piétiné avec cynisme et mépris

    Ces roses à peine écloses au jardin de la vie

    Et tes avocats, bien sûr, vont s'empresser de trouver

    Quelques tares atténuant ta  responsabilité...

    Mais n'est-il pas risqué de si facilement excuser

    Tes actes monstrueux et ta perversité ?

    Aucune condamnation ne pourra jamais effacer

    L'océan de souffrances que tu as provoqué

    Et beaucoup, comme moi, ne pardonneront jamais

    Ta dérive écœurante, ta froideur et ta cruauté.

    Sache que souvent je pense avec regret

    Au temps pas si ancien

    Où la guillotine aurait tranché

    Ton destin d'assassin.

    LETTRE A L'ASSASSIN

    (Reposez en paix, Petits Anges dont l'innocence a été si injustement profanée)

    LETTRE A L'ASSASSIN

    Pin It

    10 commentaires
  • PARCOURS DE FEMMES

     

    Femme d'avant-hier à l'âme fière

    Tu t'es battue avec courage

    Pour faire tomber toutes les barrières

    Qui t'enfermaient au Moyen-Âge

    Lasse d'attendre et de patienter

    Tu es descendue dans la rue

    Pour y faire entendre ta voix

    Et que soient respectés tes droits.

     

    PARCOURS DE FEMMES

     

    Femme d'aujourd'hui tu vis ta vie

    A 100 à l'heure... Rêve de bonheur,

    D'amour, de paix, d'égalité

    Au travail ou dans les cités...

    Tu rêves d'une épaule, d'un soutien

    D'un cœur qui charmerait le tien

    D'une alliance à ton doigt glissée

    Symbole d'amour éternité

    PARCOURS DE FEMMES

     

    Femme d'avant, de maintenant

    Vos combats traversent le temps

    Révélant les difficultés

    De vivre en bonne société

    Femme d'avant-hier à aujourd'hui

    Je salue votre instinct de vie

    La force de vos convictions

    Élève contrées et nations.

    PARCOURS DE FEMMES

    PARCOURS DE FEMMES

     

    Pin It

    8 commentaires
  • L’AMITIÉ

    C'est une source pure de bonheur

    Qui chante et qui rit

    Et fait pousser les plus jolies fleurs

    Au jardin de ta vie.

    L’AMITIÉ

    C'est le baume souverain

    Qui guérit les blessures,

    Et apaise les chagrins

    Les coups durs du destin.

    L’AMITIÉ

    C'est un regard, une écoute

    Quand la foi fait place au doute,

    Une présence, un soutien

    Qui t'aide à continuer le chemin.

    L’AMITIÉ

    C'est ta main dans la mienne

    Un sourire, un "Je t'Aime !"

    Diamant précieux offert au quotidien

    Avec mon cœur pour seul écrin.

    L’AMITIÉ

    Pin It

    6 commentaires
  • ESPÉRER ENVERS ET CONTRE TOUT

    Elle n'est pas finie la galère,

    Il va falloir encore lutter

    Pour quitter l'île de la misère,

    Rompre avec la précarité.

    Mais ce défi qui se présente

    On va pouvoir le relever

    Oubliant la crainte obsédante

    De ne rien avoir à manger.

    Monsieur Coluche et ses Restos

    nous ont rendus notre dignité,

    Le regard droit et le front haut

    On n'a plus peur d'être mal jugés.

    Sur le terreau de la misère

    Certains, surpris, ont vus pousser

    Des fleurs d'Amour et de Lumière

    Qui chassent partout l'obscurité.

    Merci à tous les bénévoles

    Qui travaillent au quotidien

    Pour que dans nos villes folles

    Nous n'ayons plus froid, ni faim.

    ESPÉRER... ENVERS ET CONTRE TOUT !

    ESPÉRER... ENVERS ET CONTRE TOUT !

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique