• C'EST DÉCIDÉ, JE CHANGE DE VIE !

    Après tant d'années d'errances et de bourlinguages, j'ai pu enfin souffler. Je n'aurais d'ailleurs jamais cru qu'une adoption pourrait être aussi facile et rapide, même si je sais que rien ne dure... J'avais un peu d'appréhension, mettez-vous à ma place ! Arriver en territoire inconnu et y faire son trou n'est pas chose aisée !

    Mais ma nouvelle famille m'a accueilli à bras ouverts, me faisant sentir à toute heure à quel point je lui étais devenu indispensable. Ça donne chaud d'être aimé à ce point là ! Je suis devenu leur petit prince.

    Aussi permettez que je vous les présente tous, en commençant par le plus jeune.

    Quel adorable petit "chou" qu'Anselme !

    Il ne voulait jamais se séparer de moi très longtemps, et j'aimais le contact de ses petits doigts potelés sur ma joue... Je partageais volontiers ses jeux et on s'amusait souvent avec l'eau, au grand désespoir de sa mère, mécontente de devoir régulièrement changer ses barboteuses.

    Les grands ne savent plus rire ! Je trouve ça dommage.

    Son père par contre m'a, je l'avoue, fait un peu peur la première fois que l'on s'est vu. Grand gaillard et quel tempérament, l'Yvan !

    Pas étonnant quand vous saurez qu'il était marin au long cours. Sans peur, il aimait raconter qu'il avait affronté, toujours en restant debout, les pires tempêtes en Mer de Chine ! Le canonnier, c'était son surnom.

    A mon avis, c'était surtout un grand vantard.

    Et sa femme, Francine ! Celle-là, quel beau bijou !

    Elle avait des formes à damner un saint, et rien que de la regarder me mettait en extase.... Qu'est-ce que je n'aurais pas donner pour que nos trop brèves étreintes s'éternisent....

    Je l'aimais tellement que j'en devenais jaloux quand Ludovic, son voisin, trouvait un prétexte pour venir la reluquer.

    Ah, croyez-moi celui-là, il valait le détour ! Sans cesse tiré à quatre épingles, et continuellement stressé. J'ai toujours eu du mal à le cerner. Il restait pourtant volontiers avec moi, mais son contact m'a toujours été pénible. Que de temps perdu, pour en fin de compte si peu de choses...

    Francine a eu un autre enfant avant Anselme... Charlotte, la beauté incarnée.C'est une fille canon, qui a beaucoup de succès.

    Tous les gars se battent pour ses beaux yeux... et le reste !

    Mais elle ne les voit pas la plupart du temps, plongée qu'elle est dans ses bouquins. Même si je n'y comprends rien, j'adore les moments où on est ensemble, rien qu'elle et moi. Elle me fait la lecture, et le temps s'arrête... Je pourrais rester des heures à la contempler, tout en l'écoutant.

    Malheureusement pour moi je ne suis, à ses yeux, qu'un confident platonique.

    Avec Charlotte, j'entrevois des mirages que je ne peux jamais saisir....

    Le plaisir, elle le prend avec d'autres, et je reste seul en guettant ses retours. Mais je ne suis pas rancunier ! Je sais qu'en secret, j'aurai toujours une place irremplaçable dans sa vie. Pour ça oui, c'est moi qui vous le dis !

    Comme le Raoul !

    Un fort en gueule toutes catégories, un fêtard qui ne sait pas se tenir en société ! Il a un net penchant pour les brunes, mais à trop les aimer, la tête lui tourne souvent, au sens propre comme au figuré.

    Plus d'une fois il a failli me renverser, tellement il était pressé d'arriver à ses fins. Non mais, quel sans-gêne !

    Et puis, y'a Jérémy ! Il me tourne autour depuis longtemps, mais s'esquive quand je lui fais comprendre qu'il pourrait éventuellement m'intéresser. Drôle de type que celui-là ! Il me fait des propositions évasives, qui restent souvent sans suite. Peut-être que mon approche, par trop directe, le gêne un peu...

    Le seul qui trouve grâce à mes yeux, Francine et Charlotte mises à part, c'est Henri. Quand tu le connais, tu ne peux que l'apprécier. Gros nounours débonnaire, jamais pressé, méticuleux ! Une crème de copain, comme on voudrait en avoir des dizaines.

    Attentionné, il se fend en deux pour ton plaisir. Alors, il est normal que je l'entoure, quand ça ne va pas. Et il sait, au fond, qu'il peut toujours compter sur moi. En fait, on est tellement proche que j'ai souvent l'impression qu'on ne fait qu'un.

    Eh bien voilà.... le tour est fait !

    Ah non, c'est vrai ! J'allais oublier Alphonsine !

    Dans mon for intérieur, je l'ai rebaptisé E.T. ... mais n'allez pas le lui dire !

    De toute façon, la pauvre, elle ne vous comprendrait pas. Elle est sourde à présent, et la plupart du temps perdue dans ses rêves d'antan.

    La regarder m'est insupportable !

    Le contact de sa peau flasque et sèche de crocodile me fait peur. Si je pouvais me sauver, je le ferais volontiers... mais je n'ai pas le choix ! Elle fait aussi partie de la famille.... Alors, de temps en temps, je fais semblant de rien, quand ses vieilles mains ridées s'attardent maladroitement sur ma joue. 

    Que voulez-vous ! Elle m'aime aussi, à sa manière. Ou devrais-je dire : "Ils m'aimaient tous !"

    Car le temps a passé.... qui m'a séparé d'eux pour toujours.

    J'ai encore une fois changé de foyer.... et mes nouveaux parents sont des antiquaires charmants. Intelligents, très cultivés, ils n'arrêtent pas de parler de moi, vantant ma disponibilité sans faille et mon indispensable utilité à tous ceux qui viennent les voir. 

    Mais j'ai beau avoir la mémoire de mon passé, je ne me souviens pas du château qui m'a vu naître, et dont ils parlent à tout propos.

    Je serais donc enfant de roi ? S'ils l'affirment, c'est sans doute vrai, pardi !

    A la vente aux enchères parisienne de demain, ils comptent bien, pour cette raison, me vendre à prix d'or.

    Après des siècles d'anonymat et d'oubli, je vais cette fois définitivement changer de vie.

    Avoir côtoyé les très grands de ce monde m'a plutôt bien réussi, ma foi !

    Pour un simple vase de nuit, finir à ce niveau, c'est vraiment avoir du pot !

    C'EST DÉCIDÉ, JE CHANGE DE VIE !

    Vase de nuit de Louis XIV         

     

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Février à 19:48

    Ha ha ha! Je ne me doutais pas du tout de la fin! Par contre, au début je croyais bien que c'était un gars qui parlait, puis par la suite... une fille... Je me suis dit: " Peut-être Garance s'est-elle trompée dans son histoire... qu'elle l'avait commencée au  masculin pour la finir au féminin...!" 

    C'est alors que je me suis aperçue que tu m'avais bien eue avec ta fin!

    Bonne fin de journée et gros bisous. 

    Excellent vendredi!

    DÉFI "SUBLIME TENDRESSE"

      • Vendredi 22 Février à 12:49

        Bonjour Réjeanne !

        Merci pour ton gentil commentaire ! J'espère que tu vas bien...

        Bisous

        Garance

         

         

    2
    Vendredi 8 Février à 10:36

    Bonjour Garance,

    J'espère que tu vas bien.

    Moi aussi, je me suis fait avoir en beauté, bien qu'au milieu je pensais à une tasse à café ou un mug...

    Merci beaucoup pour cette très belle histoire.

    Passe une très bonne journée et un excellent week-end, gros bisous.

     

      • Vendredi 22 Février à 12:54

        Bonjour Ploom !

        Je suis contente d'avoir excité ta curiosité....

        C'est vrai que je m'étais bien amusé à écrire e texte, destiné au départ, à concourir

        littérairement dans le Nord de la France (ma région natale) il y a un peu plus de 10 ans....

        Je l'ai récemment retrouvé et j'ai décidé de le mettre sur mon blog pour voir comment il

        serait perçu. Voilà pour la petite histoire.... Belle journée !

        Garance

    3
    Vendredi 22 Février à 20:42

    Un petit passage pour te souhaiter un excellent week-end!

    Gros bisous, 

    Réjeanne.

    CRÉATIONS POUR MON PLAISIR.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :