• L'EGYPTE, CE PAYS QUI ME FASCINE DEPUIS TOUJOURS

    Aussi loin que mes souvenirs remontent, j'ai toujours été fascinée par l'Egypte, pays des antiques pharaons entourés de mystères non encore tous totalement percés.

    Comme beaucoup d'adolescents, je me suis penché, grâce à un de mes professeurs d'histoire sur la découverte de la tombe de Toutankhamon, au début du 20ème siècle... et sur la "légendaire" malédiction qu'il aurait lancé sur son tombeau et les fabuleux trésors qu'ils renfermaient, avant de mourir lui-même en pleine jeunesse, à 20 ans à peine... assassiné par certains prêtres lui ayant juré fidélité ! Mais était-ce totalement une légende ?

    L'EGYPTE, CE PAYS QUI ME FASCINE DEPUIS TOUJOURS

    Quand on voit la liste des décès, directs ou indirects, qui ont suivis l'ouverture du sarcophage qu contenait sa royale momie, il y a de quoi se poser des questions quand même !!! Comme le disait sentencieusement cet enseignant, tout en terminant sa phrase par un joli clin d’œil "les légendes reposant toujours sur un fond de vérité, ils n'auraient peut-être pas dû tenter le diable".

    L'EGYPTE, CE PAYS QUI ME FASCINE DEPUIS TOUJOURS

    Mes proches n'ont jamais compris cette fascination. Ils se sont longtemps moqués de mon côté "collectionnite". A la fin de mon adolescence, le hasard (même si je n'y croit pas du tout) a mis sur mon chemin tout un tas de livres, copie d'objets et même un CDROM sur le musée du Caire, que j'ai reçu un jour par courrier, anonymement, sans l'avoir cherché ni demandé. Dans ma chambre on pouvait admirer, une réplique de taille moyenne du fameux masque d'or, une statuette d'Anubis (le "passeur" gardien des tombeaux) et de Bastet (la déesse chatte protectrice des familles), entre autres choses. Ma mère plaisantait en disant qu'en entrant dans ma chambre, elle avait chaque fois l'impression de voyager gratuitement.

    Quelques décennies sont passées... l'attirance pour ce fabuleux pays n'a jamais disparu en moi. J'espère que le contexte politique tendu qui règne dans tous les pays du Moyen-Orient va enfin disparaître. Cela permettra aux touristes d'y retourner sans crainte. Je pourrais ainsi découvrir réellement l'Egypte et avoir, pourquoi pas, un début de réponse à cette attirance qui résiste à toute explication rationnelle.

    L'EGYPTE, CE PAYS QUI ME FASCINE DEPUIS TOUJOURS

    Pin It

    4 commentaires
  • BALADE A MASGOT, VILLAGE SCULPTE (CREUSE)

    Un village né d'une passion

    Le village de Masgot  cache une bien curieuse et intéressante particularité. François Michaud, paysan-tailleur de pierres du XIXème siècle, a exercé ici sa passion, au cœur de son hameau et l’a orné de sculptures uniques et insolites. Cette démarche originale lui a permis d’exprimer ses convictions et ses rêves et d’embellir ses lieux de vie. On découvre en parcourant les rues une entrée d’un potager sous l’œil vigilant d’un aigle, d’un chien-loup-renard ou encore d’une sirène. Il transforme l’entrée  de l’une des maisons en portail de maison de maître.  Napoléon y devance une femme nue, une Marianne peut être, faisant face à un animal assis.

    BALADE A MASGOT, VILLAGE SCULPTE (CREUSE)

    C’est ainsi qu’il rejoint des artistes tels que le Facteur Cheval et son Palais Idéal, l’Abbé Fouré et ses extravagants rochers-personnages. En osant être tout simplement lui-même et en affirmant sa différence, il élève ainsi son art de sculpteur autodidacte à celui d’Art Naïf ou Populaire.

    BALADE A MASGOT, VILLAGE SCULPTE (CREUSE)

    Ici, la pierre prend vie

    Afin de parfaire et de comprendre les motivations de François Michaud, la visite du village et de sa maison, reconstitution de son lieu de vie, peut être accompagnée d’un audio-guide à se procurer auprès de l’office de tourisme Creuse-Thaution-Gartempe.

    Des stages d’initiation et de perfectionnement sont d’ailleurs mis en œuvre afin de perpétuer l’art de la sculpture au sein du village de Masgot. Vous apprendrez ainsi à manier le ciseau et le marteau afin de graver dans la pierre vos propres dessins. Vous sculpterez peut être aussi quelque personnage fantaisiste tout en ressentant  les mêmes sensations que François Michaud en son temps.

    Pin It

    4 commentaires
  • En 2017, une fondation privée américaine a lancé une grande consultation auprès des internautes, pour désigner les "7 merveilles du monde moderne". Voici les sites qui ont été retenus, après un sondage ayant duré plusieurs mois.

    LA GRANDE MURAILLE DE CHINE

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE MODERNE

    Colossal ouvrage militaire défensif édifié à la frontière nord du pays par une succession d'empires chinois, la Grande Muraille fit l'objet de chantiers successifs du 3ème siècle avant J.C au 17ème siècle après J.C.  Avec une hauteur pouvant atteindre 17 mètres, le parcours de 6700 kilomètres de la Grande Muraille est jalonné de tours de guet et de bastions. Des records qui font de l'édifice le plus important jamais construit par l'homme.

    LE SITE DE PETRA, EN JORDANIE

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE MODERNE

    Au creux d'une vallée de la région montagneuse d'Edom, à quelques 200 kilomètres de la capitale jordanienne, Pétra surgit de la roche au bout d'un étroit canyon. Fabuleuse citée taillée dans la pierre par les Nabatéens, peuple de caravaniers établi en Jordanie il y a plus de 2000 ans, Pétra est souvent considérée comme la 8ème merveille du monde antique, s'il y en avait eu une.

    LE CHRIST RÉDEMPTEUR DU CORCOVADO - RIO DE JANEIRO - BRÉSIL 

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE MODERNE

    Posée au sommet du Corcovado à Rio de Janeiro, Le Christ Rédempteur est devenu, depuis son inauguration en 1931, l'un des monuments les plus connus du monde, et un symbole national au Brésil. Conçu par l'ingénieur brésilien Heitor da Silva Costa et le sculpteur français Paul Landowski, cette oeuvre franco-brésilienne haute de 38 mètres et élevée à plus de 700 mètres d'altitude, offre un panorama exceptionnel sur Rio.

    LE MACHU PICCHU - PEROU 

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE MODERNE

    Perché sur un promontoire rocheux à 4230 mètres d'altitude, le Machu Picchu  est l'une des plus importantes cités précolombiennes d'Amérique du Sud. Édifiée au 15ème  siècle au Pérou cet imposant site aurait été un important centre politique, religieux et administratif majeur de la civilisation inca et la résidence de l'Empereur Paracùtec. Abandonnée lors de l'effondrement de l'empire inca, la cité disparaît sous la jungle pendant quelques siècles, avant que les archéologues ne retrouvent sa trace, au début du 20ème siècle.

    CHICHEN ITZA

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE MODERNE

    Site archéologique le plus emblématique du Mexique, la cité maya de Chichen Itzà est située dans la province du Yucatán. Dominée par la célèbre pyramide de Kukukàn, le site constitue au 10ème siècle l'une des plus puissante cités de la civilisation maya.

    LE COLISÉE DE ROME

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE MODERNE

    Monument emblématique de la ville de Rome,  le Colisée constitue le plus grand édifice jamais construit dans le monde romain. Chantier colossal qui s'étale de 70 à 80  de notre ère, l’amphithéâtre, haut de 50 mètres, pouvait accueillir jusqu'à 75 000 spectateurs. Les incendies et tremblements de terre endommagèrent l'édifice, au fil du temps.

    LE TAJ MAHAL

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE MODERNE

    Immense monument funéraire de marbre blanc finement ciselé, édifie entre 1631 et 1648 en Inde, le Taj Mahal est le monument le plus emblématique du pays. On doit ce joyau de l'architecture moghole combinant les influences islamiques, iraniennes, ottomanes et indiennes à l'Empereur Shah Jahan , qui commanda l'édifice afin d'abriter la tombe de son épouse bien-aimée, morte en couche.

    Pin It

    4 commentaires
  • LES 7 MERVEILLES DU MONDE ANTIQUE

    LA PYRAMIDE DE KHÉOPS

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE ANTIQUES ET ACTUELLES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Construite il y a plus de 4 500 ans sur la rive gauche du Nil, face à la vieille ville du Caire, la Pyramide de Khéops ou grande pyramide de Gizeh, est la plus ancienne des 7 merveilles du monde antique mais également l'unique à ne pas avoir été détruite. Tombeau présumé du pharaon Khéops, on ne retrouva cependant ni trésor, ni momie à l'intérieur du site. Si les techniques de construction font encore l'objet de nombreuses interrogations, les égyptologues estiment que plus de 10 000 ouvriers auraient travaillé pendant une vingtaine d'années sur ce chantier pharaonique et que plus de 2 millions de blocs de pierre auraient été nécessaires à la construction de la pyramide.

    LES JARDINS SUSPENDUS DE BABYLONE

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE ANTIQUES ET ACTUELLES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Merveille du monde rapportée par les auteurs antiques, les Jardins de Babylone, dans le sud de l'Irak actuel, étaient édifiés en pyramide, dont chaque terrasse abritait un jardin luxuriant grâce à un savant système d'irrigation. Semblant flotter dans les airs, ce jardin d’Eden aurait été commandé par Nabuchodonosor II afin de rappeler à son épouse son pays natal. Si la légende des jardins de Babylone a traversé les siècles, ni les annales babyloniennes, ni les fouilles archéologiques récentes ne confirment leur existence.

    LA STATUE DE ZEUS A OLYMPIE

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE ANTIQUES ET ACTUELLES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Destinée à honorer Zeus, dieu des dieux de l'Olympe, dans un temple d'Olympie, la statue chryséléphantine (or et ivoire) de Zeus fut réalisée par le célèbre sculpteur athénien Phidias vers 436 avant  J.-C. Considérée comme la 3e merveille du monde, cette monumentale statue disparue lors d'un incendie au Ve siècle après J.C. nous est uniquement connue par quelques écrits et pièces de monnaie. Si les proportions exactes sont inconnues, on suppose qu'elle mesurait entre 12 et 18 mètres de haut. La statue représentait Zeus assis sur un trône, la tête touchant presque le plafond, la déesse de la Victoire Niké dans une main et un sceptre surmonté d'un aigle dans l'autre.

    LE TEMPLE D'ARTÉMIS A ÉPHÈSE 

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE ANTIQUES ET ACTUELLES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cité parmi les merveilles du monde antique pour sa démesure et la richesse de sa décoration, le Temple d'Artémis à Éphèse, actuellement situé en Turquie, était lors de sa construction vers 560 avant. J.-C. l'un des plus importants sanctuaires d'Artémis. Consacré à la déesse grecque de la chasse et de la nature, l’Artémision d’Éphèse est réalisé par les plus grands artistes du monde grec. Il subjugue ses contemporains par ses dimensions colossales, sa prouesse architecturale et la perfection de ses proportions. Victime successivement d'un incendie, de pillages et d'un tremblement de terre, le site est abandonné à partir du Ve siècle avant d'être totalement détruit. Il ne reste aujourd'hui qu'une seule colonne du temple en lui-même sur le site d’Éphèse.

    LE MAUSOLÉE D'HALICARNASSE

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE ANTIQUES ET ACTUELLES

     

     

     

     

     

     

     

    Sur les bords de la mer Égée au sud-ouest de Turquie, Halicarnasse, devenue aujourd'hui Bodrum, abritait la cinquième des Sept merveilles du monde. Le monument funéraire de Mausolée, suscita tant l'admiration que son nom se déclina pour tous les futurs imposants tombeaux. Édifié en 350 avant J.-C., le Mausolée d'Halicarnasse haut d'une cinquantaine de mètres arborait un opulent décor sculpté réalisé par les plus grands artistes contemporains. Faute d'entretien, l'édifice entame son délabrement à partir du XIIe siècle. De nombreux fragments su site, découverts et assemblés par les archéologues, sont aujourd'hui visibles au British Muséum à Londres.

    LE COLOSSE DE RHODES

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE ANTIQUES ET ACTUELLES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Colosse de Rhodes était une statue gigantesque érigée, vers 292 avant J.-C., à Rhodes en l'honneur au dieu du soleil Hélios. Si on a longtemps pensé que la statue enjambait l'entrée du port grec, des recherches récentes ont jugé cette supposition techniquement improbable. Haut de 32 mètres, le monument de bronze et de bois constituait cependant une prouesse technique et artistique inédite dans le monde antique. Détruit par un tremblement de terre moins de 70 ans après son édification, il ne reste aujourd'hui plus rien du colosse.

    LE PHARE D'ALEXANDRIE

    LES 7 MERVEILLES DU MONDE ANTIQUE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Septième merveille du monde, le Phare d'Alexandrie guida les marins pendant près de dix-sept siècles, une longue existence qui aura permis la transmission de documents et témoignages relatifs à cet édifice aujourd'hui disparu. Construit au IIIe siècle avant J.C. sur l'île de Pharos par Ptolémée Ier, le phare, haut de plus d'une centaine de mètres (un défi considérable pour l'époque) incarnait la puissance architecturale et commerciale de la ville. Encore debout au XIIe siècle, le phare a perdu de sa superbe, sombrant peu à peu dans la mer après chaque séisme. Depuis 1994, ce sont près de 5 000 blocs architecturaux, des colonnes, statues et une douzaine de sphinx qui ont été découverts par les archéologues lors de fouilles sous-marines à Alexandrie.

    Pin It

    4 commentaires
  • Si vous êtes, comme moi, sensible à la magie dégagée encore aujourd'hui par certaines légendes anciennes, vous aimerez cette visite virtuelle des plus beaux endroits de la Forêt de Brocéliande, en Bretagne. Oubliez pour un moment votre esprit cartésien et partez à la rencontre de l'Enchanteur Merlin, de la Fée Viviane ou de la demi-sœur du Roi Arthur... la très redoutée Fée Morgane... toujours vivants, mais qui se cachent du regard des mortels dans leurs endroits préférés.

    Le Château de Comper à Concoret

    LA FORÊT DE BROCELIANDE

    Depuis des siècles, Histoire et légende se mêlent à Comper. L’histoire s’abrite derrière les remparts de la vieille  forteresse. Tandis que les eaux du grand étang protègent le palais de cristal de Viviane où se passa la jeunesse enchantée de Lancelot. Pour célébrer cette longue mémoire, humaine et féerique, le Centre Arthurien s’est installé là depuis 1988, avec ses expositions, ses spectacles, ses contes…

    Le roi Dyonas, qui régnait autrefois sur Brocéliande et ses alentours, avait une marraine plus que fée. Obéissant à ses volontés, il fit instruire sa fille dans les sciences des pierres, des plantes et des étoiles. Viviane parcourt inlassablement la forêt, dont il lui est interdit de sortir. À l’aube de ses quinze ans, près de la fontaine de Barenton , elle fait la rencontre d’un inconnu. Elle mettra quelque temps à reconnaître Merlin en cet énigmatique vagabond. Fascinée par son savoir et son mystère, elle devient son élève. Leurs relations sont–elles celles de deux amants ? Peut-être. De deux êtres parlant le même langage secret ? Sûrement.

    La Fontaine de Barenton

    LA FORÊT DE BROCELIANDE

     

    L'un des lieux magique de la forêt est la Fontaine de Barenton. Il faut avoir le courage, disons même la rage de parvenir au but, pour s'y rendre. Loin de toute route praticable, on ne peut y aller qu'à pied.

    La source elle-même jaillit près d'un large bloc de pierre. La légende veut que la fée Viviane y rencontrât Lancelot du Lac et affirme qu'il ne faut jamais jeter de l'eau de cette source sur la pierre voisine, sous peine d'engendrer une terrible tempête.

    Son eau, dit-on encore, guérirait les personnes atteintes de troubles psychologiques et des soucis prématurés engendrés par une vieillesse précoce... On la confond parfois, pour cette raison, avec la mythique fontaine de Jouvence.

    Le Val Sans Retour

    LA FORÊT DE BROCELIANDE

    Le Val sans Retour garde la lisière de Brocéliande, au sud-ouest. Cette profonde vallée, s’enfonce à la fois dans la forêt et dans le dédale dense et multiple de ses légendes. Les chemins de Merlin, de Lancelot, de Morgane la fée s’y croisent, comme ceux des lavandières de nuit, des korrigans ou de la sorcière des Quatre Vents…

    Les roches pourprées et abruptes du Val sans Retour font écho au caractère de Morgane, la princesse fée, demi-sœur du roi Arthur. Pour se venger du beau Guyomarc’h, qui l’avait trahie, et de son amoureuse, elle condamna leur corps à subir la douleur du feu et de la glace. Puis elle les enferma dans la roche pourpre du Val. Le rocher des Faux Amants, les jeunes gens pétrifiés par la fureur de la fée, se dresse encore au-dessus du Miroir aux fées. Leurs cœurs battent-ils toujours sous leurs habits de schiste rouge ? Pour que sa vengeance soit complète, Morgane décida de punir tous les amants infidèles. Elle jeta un sort sur l’entrelacs de vallées resserrées qui forme le Val sans Retour. Tous les amants infidèles qui avaient le malheur de passer par là restaient prisonniers de murs d’air invisibles dressés par la fée. Les jeunes chevaliers ainsi capturés perdaient le sens de la réalité et du temps passé. Leur longue captivité leur semblait un bref moment plein de plaisirs... 

    Puis vint le Preux Chevalier Lancelot, fort de son courage et de son amour pour la reine. Aidé d’un anneau magique offert par la fée Viviane, il découvrit les ruses de Morgane. Son audace réduisit à néant les apparitions maléfiques suscitées par la fée. Elle dut relâcher tous ses prisonniers. Ils découvrirent alors que le temps avait passé : leur jeunesse s’était enfuie… sans retour. On raconte aujourd'hui que Lancelot mis ainsi fin aux enchantements de Morgane.

    L'Eglise du Graal

    LA FORÊT DE BROCELIANDE

    La forêt de Brocéliande abrite la seule église au monde consacrée à la légende du Graal. Simple et dépouillée, vêtue de schiste pourpre, elle réunit, par la volonté d’un prêtre hors du commun, la mémoire des Celtes, la religion chrétienne et les récits de chevalerie. Au cœur du village de Tréhorenteuc, elle offre un ensemble mythique et mystique tout à fait exceptionnel…

    L’abbé Gillard arrive à Tréhorenteuc en 1942. La population n’est alors pas vraiment tournée vers la pratique religieuse, la région est pauvre et la guerre durcit encore la vie. Mais le prêtre s’enthousiasme pour la force des légendes et la proximité de Brocéliande. Pour lui, le message de l’Évangile et celui de la Table Ronde parlent le même langage. Pour lui, à travers toutes les religions, la foi est la même. À la lisière immédiate de la forêt des légendes, il se pense en successeur et héritier des druides. Alors, il entreprend de remodeler son église pour célébrer la foi, la tradition celtique, la légende du Graal. Jusqu’en 1962, l’infatigable abbé continue à peupler son église de signes et de symboles. Il fait réaliser les vitraux du chœur, qui résument en 3 temps le mystère du Saint Graal. D’abord la coupe de la première Action de grâce, puis la superbe grande verrière. Autour du Christ, mort et ressuscité, qui visite le fidèle Joseph d’Arimathie dans sa prison, les symboles chrétiens et celtiques se mêlent de références au compagnonnage. Le Graal, devenu lumineux, a reçu le Saint Sang. Le dernier vitrail dépeint l’apparition du saint Graal devant les chevaliers de la Table Ronde. De son propre aveu, l’abbé Gillard était passionné de symbolisme, curieux de la mystique des nombres et des couleurs, des signes du zodiaque… Il faut consacrer du temps à cette petite église ; réfléchir, avant d’entrer, la sentence « La porte est en-dedans». Passer la porte de ce sanctuaire, tout entier dédié à la connaissance et au Sacré, c’est pénétrer la véritable aventure- intérieure qu’offre Brocéliande. Il y a tant de questions à poser et à se poser : qui est ce cerf blanc au collier d’or, et pourquoi une ancolie pousse-t-elle à ses pieds ? Pourquoi le bélier et le verseau sont-ils inversés de part et d’autre des fonds baptismaux ? Il faut chercher et trouver le nombre d’or, déchiffrer la symbolique de la grille de la chapelle de saint Eutrope. Se demander qui est la jeune femme vêtue de rouge aux pieds de qui tombe le Christ. Et même retrouver l’abbé Gillard parmi les personnages du chemin de croix.

    Le Tombeau de Merlin

    LA FORÊT DE BROCELIANDE

    Les trois dalles de schiste rouge du Tombeau de Merlin sont depuis quelques milliers d'années plantées dans la terre de Brocéliande, au nord est de la forêt. Des milliers de visiteurs y viennent chaque année, dans l’espoir de retrouver là un peu de l’esprit de l’Enchanteur, l’implorant – ou le remerciant pour son aide bienveillante.

    Même si les légendes arthuriennes sont multiples, la tradition armoricaine situe le tombeau de Merlin en forêt de Brocéliande. Au-delà de cette certitude, la forme de sa prison varie. Merlin serait enfermé dans une caverne richement décorée, où il dormirait d’un sommeil éternel. Un brouillard épais le voile aux passants, il est enclos dans une tour d’air, ou dans une pierre qui tourne sur elle-même. Mais Merlin est peut-être ailleurs, enfermé dans le tronc du plus vieil arbre de la forêt. À moins que la forêt entière ne soit sa prison et qu’il ne continue à y errer, Viviane à ses côtés. Veilleurs du monde magique, invisibles ou métamorphosés au gré de leurs propres volontés : cerf et biche, oiseaux, papillons, arbres enlacés. Ils sont amants de toute éternité.

    La Dame Blanche de Trécesson

    LA FORÊT DE BROCELIANDE

    Deux gentilshommes, mécontents de la mésalliance d'une jeune femme de leur famille qui allait se marier, vinrent ici en pleine nuit, et après avoir creusé un trou au pied d'un chêne, enterrèrent tout habillée la malheureuse qui se débattait.

    Témoin de la scène, un braconnier craignant pour sa vie s'il était découvert, attendit le lever du soleil pour aller déterrer la jeune victime qui vivait encore. Mais la pauvre expira peu après entre ses bras.

    Le seigneur de Trécesson, très affecté par cette histoire, fit enterrer religieusement la dépouille sans que celle-ci puisse être identifiée. Jusqu'en 1789, la couronne et le voile nuptial de l'inconnue demeurèrent sur l'autel de la chapelle du château. Les jeunes filles venaient les toucher après la messe espérant que la Dame Blanche leur apparaisse pour leur désigner un bon époux. 

    L'arbre d'Or

    LA FORÊT DE BROCELIANDE

    La légende la plus récente de Brocéliande, « l’Or de Brocéliande », le plus souvent appelé Arbre d’Or, s’élève là depuis 1991. Son créateur, François Davin, l’a voulu comme un mémorial à la forêt meurtrie par l’incendie de 1990. Il a souhaité que l’arbre d’Or témoigne pour toutes les forêts dont l’homme prend si mal soin. Et de l’espoir aussi, qui survit. Si l’homme le veut, la forêt sera éternelle et précieuse comme l’or qui habille le châtaignier de Brocéliande, au milieu de sa garde de troncs calcinés. Et le monument véhicule des images légendaires. Les branches de l’arbre d’or sont comme les bois du grand cerf des légendes, une des apparences de Merlin, la garde sombre des chevaliers autour du roi brillant, les troncs tendus comme les épées des preux.

    (Renseignements extraits du site Brocéliande Vacances)

    Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique